Tag: cinéma

Django Unchained

django

Le troisième film vu en cette année 2013 a été l’incontournable du moment : Django Unchained.

On m’en a dressé d’énormes louanges, alors j’en attendais peut-être un peu beaucoup, qui plus est à cause du nom du réalisateur : Quentin Tarantino. J’avais énormément apprécié Inglorious Basterds, On m’a dit que Django serait mieux.

En tout état de cause, Tarantino a toujours son usine à ketchup aux US car il en a encore pas mal utilisée ce coup-ci !

L’Odyssée de Pi

odyssée de pi

Ah enfin ! J’ai réussi à le voir celui-là !! Merci à Céline de m’avoir accompagné, j’étais même résigné à aller le voir seul.

Je ne m’attendais pas forcément à voir un chef d’oeuvre mais l’ambiance indienne de ce film m’a plu dès les premières bandes-annonces en novembre. Il était sur ma check list des films à ne rater sous aucun prétexte.

Par contre, j’ai fait l’impasse sur la 3D et la V.O. pour celui-ci. La première me donne des maux de tête, la seconde m’empêche d’apprécier l’esthétique du film à sa juste valeur et pour celui-ci, ça compte quand même.

Rétrospective Cinéma 2012

cinéma action

Fin décembre, on a tous tendance à faire des bilans. C’est normal il paraît.

Si y’a un truc que j’ai assez mal tenu en 2012, ce sont mes critiques ciné. J’en ai bien fait quelques-unes pour des bons films ou des moins bons films mais je ne vous ai pas tout raconté, contrairement à l’an dernier où j’avais pu voir 26 films en 12 mois et en faire un article presque à chaque fois.

Alors j’ai fait un check via Allociné l’autre soir…

Asterix et Looper

looper bruce willis

Non, ce n’est pas le dernier opus de la célèbre BD gauloise.

Ce ne sont que les deux derniers films que je suis allé voir récemment au cinéma. Impressions mitigées sur ces deux films au style totalement opposés : le premier est surtout fait pour les enfants, le deuxième n’est surtout pas fait pour les enfants.

Explications…

Mon Printemps du Cinéma

sherlock holmes 2 film cinéma

Ca fait un petit moment que j’ai pas parlé de cinoche !

Et pourtant, je n’ai pas arrêté durant ces quelques semaines d’aller au ciné. Au contraire, avec l’ouverture de Confluence à Lyon et les places à 4,90€ j’ai fait deux séances assez rapprochées sans parler d’autres séances depuis début avril où j’avais vu Sur la piste du Marsupilami.

Pas le temps de faire un billet par film, donc voici un résumé des films vus dernièrement, DivX compris.

Sur la piste du Marsupilami

sur la piste du marsu

Un soir de semaine, la Part Dieu est presque déserte, seuls les cinémas apportent à ce temps de la consommation un peu de vie et d’animation. Temple un peu démodé avec l’ouverture de Confluence qui a fait la une des journaux cette semaine à Lyon, comme pour bien insister sur la pauvreté de la campagne présidentielle en cours.

Bref, c’est pas l’sujet.

Je suis donc allé voir le dernier film d’Alain Chabat, Sur la piste du Marsupilami (c’est chiant à écrire, on résumera pas Sur la piste… dans la suite du billet), énième adaptation ciné d’une BD à succès après Tintin, les Schtroupmfs, Asterix, Lucky Luke, etc.

Mes 5 films de l’année 2011

we want

Dans l’élan de mon top 10 musical d’hier, on continue sur la lancée et on va parler cinéma aujourd’hui !

Quels ont été les 5 films marquants de l’année 2011 ?

Si ça vous ennuie pas, on va commencer par les miens, en bon blogueur narcissique que je suis mais j’attends avec impatience que vous veniez me contredire dans les commentaires !

La Délicatesse

baiser délicatesse

Promis, après ce billet, je ne vous emmerderai plus avec ce film.

Jusqu’à la prochaine fois.

Bref, je suis donc allé voir La Délicatesse le jour de sa sortie, ce  21 décembre 2011 (notez que dans un an c’est la fin du monde, ça aurait mérité un petit apéro ce soir ça) au Pathé Bellecour car il n’y a qu’au Pathé que ce film passait, malheureusement.

Quoique, maintenant que je suis redevenu étudiant, le prix de la séance se digère un peu mieux.

Intouchables

intouchables cluzat omar

Enfin !

Enfin je suis allé voir ce film dont tout le monde parle et qui fait presque autant de bruit que Bienvenue chez les ch’tits en 2008.

Intouchables avec François Cluzet et Omar Sy est donc le carton français de cette fin d’année, est-il pour autant LE film de l’année 2011 ? Peut-être… ou pas.

Un Monstre à Paris

Un-monstre-a-Paris

Ok, je veux bien avoir beaucoup de boulot mais messieurs du marketing à la Part Dieu, faudrait arrêter de donner des places de ciné à 5€ si vous voulez que je bosse moi.

Nouvelle critique ciné pour un film d’un tout autre genre, dessin animé, dans lequel on retrouve les voix de Vanessa Paradis, M, Gad Elmaleh et d’autres…