Categorie: Lollilol

Bonne année 2013 en Jipègue !

Dialecte Jipègue

Cette année, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais sur les réseaux sociaux, nombreux ont été ceux qui ont souhaité leur vœux en Jipègue.

Quoi, le Jipègue, vous savez pas ce que c’est ?

Le Jipègue est un dialecte ancien dont on a les premières traces d’existence aux alentours du XIIème siècle en Grèce dans des ouvrages philosophiques. Il servait aux élites entre elles afin que leurs esclaves ne les comprennent pas. Plus tard, il se popularisa surtout en Crête et à Malte où il demeure la troisième langue encore actuellement.

Sur Internet, on s’amuse depuis 2 ans à le réutiliser entre initiés…

OMG ! Double Rainbow !

double rainbow so intense

Hmmmm Ohhhh

Yeahhh !!

So intense !

Hmmm Oh My God, Double Rainbow !

Seuls les geeks peuvent comprendre… enfin, « pouvaient comprendre », jusqu’à cet article.

Raide comme un tronc d’arbre

fille bourrée roulant une pelle à un arbre

Parfois, je m’éclate à trouver des titres aux sens aussi multiples que douteux et graveleux.

En même temps sur ce coup, y’avait matière : une pauvre fille s’est mise à embrasser langoureusement aux yeux de tous… un arbre.

Comme vous l’avez remarqué, j’ai ces derniers jours autant d’inspiration que Lorie devant une feuille blanche pour écrire ses paroles. Mais en ce mois présidentiel, je risque tout de même d’écrire pas mal et de choses sérieuses.

Donc avant de vous assommer, je vais un peu vous amadouer.

La Redoute vend aussi des pulls sales

adidas tâches

Ca part en vrille chez le commerçant par correspondance.

Je veux bien qu’ils gèrent bien les crises là-bas mais les pauvres community managers vont commencer à se demander si ça s’apparente pas à du bizutage leurs conneries là.

En ligne aujourd’hui, un nouveau gros fail : le sweatshirt Adidas dégueulasse.

La Redoute : le mème de l’année 2012 ?

la redoute

La marque de La Redoute est-elle en train de réussir la performance, après seulement 5 jours dans cette nouvelle année, de devenir le big buzz de 2012 ?

Il est bien évidemment beaucoup trop tôt pour l’affirmer mais il faudra faire très fort, ou plutôt une gaffe encore plus énorme et improbable, pour arriver à ce niveau de délire créatif en lien avec un buzz sur la toile.

Le dernier buzz aussi repris est de mémoire (car il y est bien resté, en mémoire !) celui de Jacques Séguéla et son célèbre « Si à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie. » excessivement repris sur tous les médias et source d’un livre Rater sa Vie auquel j’ai moi-même contribué.

Epic Fail de La Redoute !

Fail la redoute bis

Tu la sens la bonne odeur du buzz ?

La Redoute, offre un spectacle particulièrement étrange sur son site depuis quelques heures, voire quelques jours, voire quelques semaines ??!

Sur une page article pour un t-shirt de garçons dans la catégorie Enfant, on voit en arrière-plan d’une des photos d’illustration un homme sortant de l’eau… entièrement nu !

Le retour des Lolcats

lolcat 0

Il n’y a pas si longtemps, une petite série animait vos dimanche sur Le Fil Grenoblois : les Lolcats.

Arrêtée sans préavis à cause de l’été, cette série ne reprendra pas. Mais ce soir j’avais envie d’en balancer trois nouveaux comme ça.

Ok, aussi parce que c’est ceux que j’avais prévu au mois de juillet en 14 ème article et que j’ai pas eu le temps de poster.

Le dimanche, c’est Lolcat ! #13

lolcat 0

Bon allez, c’est pas parce que je suis en vacances que les lolcats le sont aussi !

Et pour fêter la VRAIE arrivée de l’été (enfin, y’a intérêt, bordel !), trois Lolcats « invisibles », pour rire bien fort comme moi quand j’ai vu ces images.

.

.

.

Le dimanche, c’est Lolcat ! #12

lolcat 0

Bon, après le onzième épisode un peu trash de la semaine dernière, je vous propose une série un peu plus sage ce week-end…

En plus, je viens d’assister au magnifique mariage de deux amis, ma seule (ou presque) amie que je garde du lycée et son homme, plein de bonheur à eux deux !

Le dimanche, c’est Lolcat #11

lolcat 0

Le dimanche au soleil,

C’est une chose qu’on n’aura jamais…

Chaque fois c’est pareil…

.

.

.