Monthly Archives: octobre 2011

Drive

Drive critique

Drive, LE film, LE chef-d’oeuvre de l’année ?

Première : « la stratosphère des grands »
Le Monde : « un thriller sans graisse mené de main de maître »
Metro : « N’ayez crainte, la claque est délicieuse ! »
L’Humanité : « Le plus beau film américain de la rentrée. »

On va pas s’enflammer non plus les gars hein…

Top 10 FilGB – Octobre 2011

shym

Entre les déménagements, les reprises d’études, le nouveau taff et tant d’autres joyeusetés, je reconnais avoir assez peu pris le temps d’écouter de la musique et notamment de nouvelles choses. Zéro minutes de consommées sur Deezer le 10 octobre, à mon grand deezaroi.

Sauf ces deux dernières semaines où j’ai pu de nouveau un peu me poser et bosser les cours sur fond de… bah vous allez voir ça en lisant ce billet.

Retour sur le concert de Yelle à Lyon

yelle

Désolé, vous ne pouviez pas y échapper.

Après mon souci de place résolu par ma super Coloc Planteur, nous avons donc pu sereinement aller voir Yelle au Ninkasi Kao samedi soir.

What a show !

Me laisser pas Yelle-r seul

yelle concert

Allez, c’est parti pour un article façon j-ai-pas-d-amis qui fait un peu pitié mais c’est pas grave, j’assume les goûts musicaux douteux… de mes potes.

Remettons les choses dans le contexte : Samedi 22 octobre prochain, Yelle passe en concert à Lyon. J’ai pris deux places au départ, espérant que Coloc Planteur puisse se libérer avant son départ pour les îles. Pas de bol, elle part la semaine prochaine et consacrera donc tout à fait logiquement son dernier week-end à sa famille.

Du coup, moi, je cherche quelqu’un pour m’accompagner au concert de Yelle au Ninkasi Kao, tout simplement.

Le retour des Lolcats

lolcat 0

Il n’y a pas si longtemps, une petite série animait vos dimanche sur Le Fil Grenoblois : les Lolcats.

Arrêtée sans préavis à cause de l’été, cette série ne reprendra pas. Mais ce soir j’avais envie d’en balancer trois nouveaux comme ça.

Ok, aussi parce que c’est ceux que j’avais prévu au mois de juillet en 14 ème article et que j’ai pas eu le temps de poster.

The Artist

the artist

Retour des critiques ciné sur Le Fil Grenoblois. Et surtout d’une critique d’un film assez exceptionnel, c’est nettement plus motivant d’écrire sur des oeuvres-d’art que sur des navets (essayez d’écrire au stylo sur un navet).

Je dis ça mais j’avoue quand même avoir vu des films assez corrects en fait ces derniers temps : Les bien-aimés (3,5/5), Melancholia (2,5/5), Les sentiers de la gloire (3/5), Cars 2 (2,5/5), La Nouvelle Guerre des Boutons (3/5)…

Oui, toujours aussi éclectique comme vous pouvez le constater…

Lui mettre une cartouche

cartouche epson

De plus en plus subtils mes titres d’articles…

Je parle d’imprimante bien sûr, qu’allez-vous imaginer et je m’en vais là vous raconter mes déboires avec ces saloperies de machines modernes qui vous pompent de l’encre, gaspillent votre argent et vous imposent de leur mettre régulièrement de nouvelles cartouches sous peine de vous faire le coup de la panne.

Et je vous jure que je ne parle QUE d’imprimante.

Donostia – San Sebastian #6 MAIF

Euskal

Et on enchaîne directement sur le dernier jour en Espagne !

Comme vous l’avez peut-être lu hier, La Légende a encore frappé et je suis sûr que vous l’avez écoutée attentivement. Bref, nous sommes rentrés sagement tous trois pour une bonne nuit de sommeil, car la nuit suivante était consacrée au retour.

Donostia – San Sebastian #5 Mojitos

Euskal

Allez, un mois et demi après le précédent et avant-dernier épisode de mes vacances en Espagne, je vais essayer de clore (ou pas) la série ce soir. Désolé pour le contre-temps mais entre des recherches d’appart peu fructueuses entre le 15 aout et le 10 septembre, un statut de SDF entre le 10 et le 30 et un travail assez prenant depuis le 1er octobre, je peine un peu à trouver le temps et l’inspiration pour me poser devant mon PC et faire marcher mes petits doigts et ma tête.

Pas super fun comme intro dites donc…

Don’t stress, ça arrive le fun.

Appelez-moi Mon Damoiseau

eolienne

Vous connaissez la différence entre la plupart des féministes et des éoliennes vous ?

Les deux brassent de l’air, les deux font du bruit mais les secondes ont au moins le mérite de servir à quelque chose.