Drive

Drive critique

Drive, LE film, LE chef-d’oeuvre de l’année ?

Première : « la stratosphère des grands »
Le Monde : « un thriller sans graisse mené de main de maître »
Metro : « N’ayez crainte, la claque est délicieuse ! »
L’Humanité : « Le plus beau film américain de la rentrée. »

On va pas s’enflammer non plus les gars hein…

Bon, je sais déjà qu’on va me mettre dans la gueule de ma critique le fait que j’ai vu ce film en version française, crime de lèse-majesté pour tout cinéphile qui se respecte. Moi je suis pas cinéphile, je suis cinéFil, désolé. Je reconnais que certains films sont plus plaisants à voir en anglais qu’en français, pour une simple raison de cohérence. Par contre, si un film vu en français ne m’emballe pas, c’est évident qu’il ne l’aurait pas plus fait en anglais étant donné que j’aurai dû encore plus faire un effort de compréhension.

Je suis donc allé voir Drive, ce dimanche soir, en français, à l’UGC Part Dieu (à 5€ parce que bon… UGC quoi).

Et comme vous l’avez sans doute compris, je n’ai pas été franchement emballé par ce long (c’est le cas de le dire)-métrage.

drive film affiche

Synopsis from moi-même : Un mec dont on ne sait pas grand chose se retrouve embrigadé dans une affaire de grand banditisme. Entre braquages et assassinats hémoglobineux, ce blond ténébreux s’entiche d’une jolie blonde avec son môme. Une rencontre qui va le mener dans une jolie galère contribuant fortement à réduire la population mondiale au fur et à mesure du film.

Mon avis : Sans nier un effort tout à fait admirable sur la façon de filmer, la B.O., le caractère des personnages et le rythme particulier du film, le scénario simpliste, vu et revu rend un film tout à fait banal, voire élitiste. Et moi, je suis loin d’être une élite.

Commençons les commentaires sur l’élément principal qu’on m’avait vanté pour aller voir ce film : la bande originale. Déjà, mal barré pour que j’apprécie un film si son atout principal est sa B.O., à part si elle est réalisée par Emilie Simon bien évidemment. Oui, la B.O. est belle, voire même franchement excellente. Voilà, c’est cool hein ?

La façon de filmer est originale, esthétique et donc, très réussie. Je reconnais qu’à ce niveau, c’est un des films les plus réussis que j’ai pu voir, c’est rare que je le remarque même.

Ryan Gosling Carey MulliganLes personnages sont tout à fait particuliers, notamment les deux principaux : le blond (Ryan Gosling) et la blonde (Carey Mulligan), en résumé. Le blond, c’est le dernier James Bond en mieux. L’archétype du beau mec quoi, l’opposé du mec banal. Moi, c’est con, j’aime bien les types banals, au moins, je peux m’y identifier un peu. Là, pas du tout, forcément. En plus d’avoir un physique d’Appolon croisé avec Hercule, le moins qu’on puisse dire sur son caractère est son côté taiseux. Sans déconner, son script à lui doit tenir sur un post-it. Ce qui ne l’a pas empêché d’être très bien interprété.

La jeune et jolie maman, second rôle plutôt réussi aussi, n’est guère plus bavarde, ce qui est quand même étonnant pour une nana non ? (Rhoooo les machos !!!!!) Mais il faut reconnaître qu’elle joue très bien aussi et l’association des deux est cohérente. Mais un peu mollassonne du coup.

Oui parce que voilà, Ok, y’a des voitures qui vont super vite, y’a de l’action, ça canarde un peu et surtout la violence est assez présente tout au long du film, surtout dans la seconde partie. Attendez-vous à sursauter parfois et à fermer les yeux souvent (méfiez-vous quand vous rentrez dans un ascenseur et qu’il y a un couple, ça fait perdre la tête…). Mais bordel, les deux personnages principaux sont suisses je pense non ?

On la sent bien passer là, la communication non verbale qui doit représenter dans ce film, non pas 80% de la communication totale, mais plutôt 95%.

C’est lent, des longueurs immenses, lourdes.

Et comme je l’ai dit le scénario n’a rien d’exceptionnel. On ne sait rien des personnages, leurs histoires, leurs origines… C’est du présent, rien que du présent, pur et dur. On apprendrait après que l’histoire commence un 15 avril et finit le 12 mai que ça ne choquerait pas. Et puis voilà, l’histoire justement. J’ai connu des Bruce Willis ou des James Bond bien plus élaborés.

Et puis, sans rien dévoiler, la fin réussit à être en partie vague et en partie courue d’avance.

En fait, je comprends un peu pourquoi ce film a beaucoup plu, c’est un film d’action, un film psychologique et un film de nana, le tout rythmé par une B.O. excellente. 3 films en un. Mais 3 films moyens en un, ça fait un film triplement moyen.

En résumé : Un bon téléfilm du dimanche soir à condition de ne surtout pas avoir pris de Lexomil avant.

Ma note Allociné : 2,5/5

La bande-annonce, en VOST, pour les curieux :


Drive – Bande-Annonce / Trailer [VOST|HD] par Lyricis

Aucune excuse cette fois, je sais que beaucoup d’entre vous sont allés le voir. Justifiez votre emballement pour ce film, prouvez-moi que j’ai tort !

3 réponses à Drive

  1. Merome dit :

    Pas vu drive, mais un peu tenté par la BA de TimeOut. Un avis là-dessus ?

  2. FilGB dit :

    Je n’avais pas du tout entendu parler de Time Out jusqu’à ce commentaire. Je viens de voir la B.A., en effet, le concept a l’air vraiment pas mal, je suis curieux de voir ça même si le film a l’air de se vautrer un peu dans les habitudes hollywoodiennes à coups de flingues et de costards.
    On en reparlera ;)

  3. masmu dit :

    C’est simple: c’est très bien filmé, la BO est a tombé et les acteurs ont compris que cabotiner n’apporterais rien au film. De plus le spectateur n’est pas pris pour un idiot est on évite ainsi la bio des protagonistes qui aurait finalement desservi le film. La violence exacerbée, souvent gratuite et là pour le spectacle dans de nombreux film, est parfaitement à sa place ici et s’oppose aux moments calme (que certains vont trouver lent). C’est le film qui a vraiment sa place au cinéma et qui est loin devant des œuvres d’hipsters pour bobos branchés qui ont plus leur place sur TF1 un jour de semaine (qui a parlé des petits mouchoirs ?).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.